L’impact du Rotary et de l’Unesco

Près de 850 participants, représentant une quarantaine de pays, se sont réunis le samedi 24 mars 2018 dans la grande salle de conférence du siège de l’UNESCO à Paris pour assister à la conférence du Rotary traitant des objectifs 2030 des Nations Unies pour le développement durable.

« Les Nations Unies et le développement durable : L’impact du Rotary et de l’Unesco » fut le thème de cette conférence qui s’est tenue en présence du Président du Rotary International 2017/2018, Ian Riseley, des Administrateurs européens du Rotary, Mikael Ahlberg, Gérard Allonneau et Corneliu Dinca, du doyen des représentants du Rotary auprès des Institutions Internationales, Ed Futa et des dirigeants et les experts de l’Unesco.

Le Rotary a changé ma vie

Le 12 novembre 2016, la Journée du Rotary aux Nations unies

LA JOURNÉE DU ROTARY AUX NATIONS UNIES MET EN AVANT LE RÔLE SOCIAL DES ENTREPRISES

Depuis les débuts des Nations unies à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, la mission humanitaire de l’organisation concorde avec les efforts du Rotary pour apporter de l’aide et bâtir la paix.

Le 12 novembre, la Journée du Rotary aux Nations unies soulignera le rôle des entreprises dans cette collaboration pour favoriser l’établissement de sociétés stables au travers d’un développement économique équitable.

Le thème de l’événement qui se déroulera au siège des Nations unies à New York, « Entreprises responsables, sociétés fortes », reconnaît la place du Rotary au carrefour du commerce et des causes humanitaires. En tant que professionnels reconnus, les membres du Rotary utilisent leurs compétences et leurs réseaux pour faire avancer des causes sociétales, plus particulièrement le développement économique.

Huit lauréats, six individus et deux entreprises, seront salués à cette occasion pour leurs pratiques managériales et leurs contributions au développement local.

Lauréats :

Juan Silva Beauperthuy du Rotary club de Chacao (Venezuela) : Ce Rotarien remet des jeunes sur le droit chemin grâce à Queremos Graduarnos, un programme éducatif centré sur le mentorat et l’apprentissage et financé par son cabinet d’ingénieurs-conseils. Plus de 700 élèves de 18 écoles ont déjà bénéficié de cette action.

Jean-Paul Faure du Rotary club de Cagnes-Grimaldi (France) : Ce Rotarien encourage les jeunes professionnels en apportant financement et formation à des entrepreneurs prometteurs. Jean-Paul Faure a initié un concours intitulé Le Trophée du Rotary. Après sept ans d’existence, ce programme a reçu le soutien d’une grande banque et continue d’impliquer les anciens lauréats dans un rôle de mentor.

Suresh Goklaney du Rotary club de Bombay (Inde) : Ce Rotarien, vice-président du plus grand fabricant mondial de purificateurs d’eau à UV, contribue à l’approvisionnement en eau de villages et de bidonvilles. Il a également participé à la création de centres où les femmes peuvent vendre de l’eau potable et ainsi généré des revenus.

Annemarie Mostert du Rotary club de Southern Africa (Afrique du Sud) : En 2005, cette Rotarienne a lancé à Johannesburg une organisation à but non lucratif, Sesego Cares, qui vise à autonomiser les femmes. Elle a également collaboré avec TOMS et mobilisé 70 Rotary clubs dans tout le pays afin de distribuer 1,3 million de paires de chaussures à des enfants défavorisés.

Stephanie Woollard du Rotary club de Melbourne (Australie) : Cette Rotarienne aide des Népalaises à trouver des débouchés à l’étranger pour leurs produits. Elle a fondé Seven Women après avoir rencontré sept artisanes illettrées durant un voyage au Népal. Elle a depuis formé et employé plus d’un millier de femmes tout en enseignant la comptabilité et l’informatique.

Larry Wright du Rotary club de Taylor (États-Unis) : Ce Rotarien aide des entrepreneurs à Détroit en fournissant des prêts, des cours de management et du mentorat grâce à son organisation Launch Detroit.

Sa Sainteté Le Pape François accueille le Rotary

Invités par Sa Sainteté le Pape François, près de 9 000 membres du Rotary venus du monde entier ont participé à une audience spéciale à Saint Pierre de Rome organisée dans le cadre du Jubilé de la Miséricorde.

Des milliers de membres du Rotary ont ainsi répondu à l’appel du pape François et se sont rassemblés au Vatican ce samedi 30 avril afin d’écouter un message universel de compassion, de tolérance et d’humanisme. En milieu de matinée, le groupe, soit près de 9 000 membres de Rotary clubs venus de 80 pays, a franchi les postes de sécurité menant à la Place Saint Pierre et s’est installé dans un emplacement réservé au Rotary, devant la basilique Saint-Pierre.

2016_LePape

Sa Sainteté François, devant une foule de près de 100 000 personnes, a invité le monde à construire une culture de paix, de sécurité et de solidarité.

Ce message a eu un impact profond sur les membres du Rotary présents, à l’exemple de M. Asokan venu d’Inde pour l’occasion. « Ce message de paix est avant tout un message sur la tolérance. Le Rotary, qui rassemble des gens de tous horizons, peut transmettre ce message universel dans ses clubs et les communautés qu’il dessert », a–t-déclaré.

Le Pape François jouit aujourd’hui d’une popularité immense, même auprès des non-catholiques. Comme l’explique Adriana Lanting, membre du club de Long Beach en Califormie, « avoir le Pape et le Rotary réunis en un même lieu, je ne pouvais pas manquer ça ! », a-t-elle confié. Pour Madrid Zimmerman, une autre membre de ce club californien et non catholique, le Pape François sait transcender les religions « tout comme le Rotary » ajoute-t-elle. « Nous pouvons l’exprimer de manières différentes, mais l’aide que nous apportons à autrui dans notre action rotarienne a la même finalité que le message du Pape. »

Après l’audience du Jubilé, Sa Sainteté François a rencontré une délégation de membres du Rotary menée par son président K.R. Ravindran et s’est entretenu avec ce dernier sur l’importance de vacciner les enfants du monde contre la poliomyélite. Il a également encouragé le Rotary à poursuivre son action pour cette cause.

« Ce fut pour moi un honneur et un privilège de rencontrer le Pape François et de l’entendre nous dire que nous devons continuer notre combat pour éradiquer la poliomyélite, explique M. Ravindran, de confession hindoue. Cette rencontre m’a rendu encore plus fier de l’histoire du Rotary, m’a donné la foi pour son présent et me rend plus que jamais optimiste pour son avenir. »

La crise des réfugiés 

Vendredi 28 avril, le Rotary a organisé un panel de discussion à Rome pour souligner les efforts d’aide aux réfugiés venus de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan. Plus de 60 millions de personnes, parmi lesquelles 11 millions de Syriens, ont été déplacées par la guerre et la violence au cours des quatre dernières années, l’exode le plus important qu’ait connu le monde depuis la Seconde Guerre mondiale.

Ce panel, animé par Radio Vatican, était composé d’experts du Programme alimentaire mondial, du Service jésuite pour les Réfugiés et de l’Agence pour les réfugiés des Nations Unies. Ils ont abordé les moyens d’aider les migrants à rebâtir leur vie dans un nouveau pays.
John Hewko, secrétaire général du Rotary et membre du panel, a souligné plusieurs initiatives des Rotary clubs afin d’intégrer les réfugiés à la société, dont notamment une école professionnelle de programmation informatique à Rimini, en Italie. « Le fardeau porté par les réfugiés aujourd’hui teste la compassion de notre monde », a-t-il déclaré. M. Hewko a encouragé les membres du public et les panelistes à utiliser leurs contacts pour fournir ressources et fonds afin de répondre à cette crise humanitaire.

Une fois le panel terminé, Bonaventure Fohtung, membre du Rotary club d’Upper Blue Mountains Sunrise en Australie, a expliqué que le Rotary et le Pape avaient en fait le même programme d’aide aux migrants : « Nous devons rentrer maintenant dans nos clubs et montrer l’exemple. Chaque club doit monter une action, faire simplement une chose qui rendra la vie plus facile à ces réfugiés vulnérables ».

Cet évènement de deux jours était organisé en parallèle du Jubilé de la Miséricorde du Vatican et du Jubilé des Rotariens, une initiative du district 2080 (Italie). Il comprenait également des concerts de charité et une collecte de fonds en faveur de l’éradication de la polio.

Par Ryan Hyland – Actualités du Rotary / 2-May-2016

La Fondation Rotary conserve ses quatre étoiles

Charity Navigator, la plus prestigieuse instance d’évaluation des organisations à but non lucratif américaines, vient de décerner 4 étoiles à la Fondation Rotary.

La Fondation Rotary reçoit cet honneur pour la huitième année consécutive, ce qui la place parmi les meilleures organisations philanthropiques américaines. Dans une lettre adressée à la Fondation, le président et PDG de Charity Navigator, Michael Thatcher, souligne que « Recevoir la note maximum indique que votre organisation adhère à des critères de bonne gouvernance et à d’autres meilleures pratiques qui réduisent le risque d’activités non éthiques et assurent qu’elle conduit constamment sa mission de manière fiscalement responsable ».

« Cette distinction exceptionnelle décernée par Charity Navigator distingue la Fondation Rotary de ses pairs et prouve au public qu’elle est digne de sa confiance », a ajouté Michael Thatcher.

Actualités du Rotary / 4-Sep-2015