Le gouverneur 2017-2018 : Jean-Paul NOUHAUD

  • dernière mise à jour le 18 Nov 2017 à 10:06

L'Agenda

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
24
Date : vendredi 24 novembre 2017
25
Date : samedi 25 novembre 2017
26
Date : dimanche 26 novembre 2017
27
28
30

Nos réseaux sociaux

Le thème de l'année 2017-2018

Localiser les clubs du D1690 >>

End Of Polio

Nouvelles Rotary 2015-2016

Pourquoi avez-vous rejoint le Rotary ?

2015 Rotary rejointJennifer Jacobson, sous-officier de police à Chatham-Kent au Canada, a participé en 2009 à un programme d'échange de groupes d'étude (EGE) au Japon après avoir lu l'article d'un collègue et ancien participant au programme.

« Cette expérience a été fantastique et a changé ma vie », explique celle qui était accompagnée dans son déplacement par un kinésithérapeute, un musicothérapeute et un manager de vente au détail. « Nous disposions d'un nombre limité de traducteurs japonais. Nous sommes donc tous restés ensemble et nous avons pu découvrir les différentes professions des autres membres de l'équipe. »

2015 Rotary rejoint« Ce qui m'a vraiment frappé, c'est l'accueil chaleureux des membres du Rotary au Japon », précise-t-elle.

Quelques années plus tard, Jennifer Jacobson a reçu une bourse d'études de trois mois au Centre du Rotary pour la paix de l'université Chulalongkorn en Thaïlande, une nouvelle expérience qui l'a véritablement poussée à devenir membre d'un Rotary club.

« L'expérience de l'EGE avait aiguisé ma curiosité, mais après ma bourse d'études je savais ce qu'il me restait à faire », confie-t-elle. « Le Rotary m'avait tant apporté qu'il fallait que je le rejoigne. »

En tant que sous-officier de police, elle est souvent confrontée à des cas de maltraitance d'enfants et parfois au pire de l'humanité. Le Rotary est pour elle une bouffée d'air pur.

« Lorsque je participe pendant une heure par semaine à la réunion du club, je suis entourée de personnes de bonne volonté et j'en sors toujours pleine d'énergie », dit-elle. « Et c'est pour ça que je reste au Rotary. »

Le Magazine The Rotarian a récemment demandé aux membres du Rotary du monde entier d'expliquer les raisons pour lesquelles ils avaient rejoint un club et y restaient. Voici un échantillon de leurs réponses :

> J'ai rejoint le Rotary pour participer à des actions humanitaires montées par mon club et j'y reste en raison de la joie exprimée par les bénéficiaires. Chibuzo Hilary Asogwa - Rotary club d'Ekulu (Nigeria)

> Je voulais me rendre utile à la société. Je connaissais bien le Rotary car mon père était membre d'un Rotary club. J'ai rejoint le Rotary il y a environ neuf ans et j'y suis toujours grâce aux amitiés que j'ai nouées, non seulement au sein de mon club, mais aussi avec d'autres membres de club du monde entier. Elizabeth Cohoe - Rotary club de Cataraqui-Kingston (Canada)

> Ma femme et moi sommes tous deux Rotariens et handicapés. Nous savions que nos amis Rotariens nous considéreraient comme des membres de la société à part entière et qu'ils prendraient en compte ce que nous étions en mesure d'apporter à la vie du club. Et cela fait plus d'une dizaine d'années que cela dure ! David Shaw - Rotary club de Thornton-Cleveleys (Angleterre)

> J'ai rejoint mon club parce que je voulais avoir un impact. J'y suis toujours parce que c'est ce qui se passe réellement. Heather R. Klein - Rotary club d'Alleghany County (États-Unis)

> J'ai rejoint le Rotary après avoir participé en 2005 aux efforts de reconstruction suite au tsunami qui avait ravagé le Sri Lanka. Cela a été ma première expérience avec un Rotary club et la motivation de ses membres m'a tellement impressionné que j'ai immédiatement recherché un club à Stockholm lorsque je suis revenu en Suède. Nicholas Thompson - Rotary club de Stockholm International (Suède)

> Se faire des amis, voyager et m'épanouir : c'est ça qui m'a attiré au Rotaract. Après dix années de bonheur dans mon club, je suis passé au Rotary. Les liens qui unissent la famille du Rotary et le travail qui nous accomplissons pour la société m'ont permis de devenir véritablement Rotarien. Saket Gadkari - Rotary club de Thane Hills (Inde)

> Je me suis dit que si je devais consacrer du temps à quelque chose, je ferais mieux de le faire au sein d'un club pour être plus efficace. J'ai donc rejoint le Rotary pour participer à des actions et j'y reste en raison de tous les amis que je m'y suis fait. C'est bon de savoir que l'on peut voyager et que l'on sera bien accueilli quelle que soit la destination. Aur Beck - Rotary club de Carbondale Breakfast (États-Unis)

> Je vais être franc. J'ai rejoint le Rotary pour développer mon activité professionnelle. Mais j'y suis resté en raison la convivialité qui règne parmi les membres et des causes que nous défendons. Craig Howie -Rotary club de Whitby Sunrise (Canada)

> Plus je donne, plus je reçois en retour. L'épanouissement personnel, de merveilleux amis, la joie de travailler pour le bien-être d'autrui — au Rotary, on n'arrête pas d'être récompensé de ses efforts. Raewyn Kirkman - Rotary club de Waikato Sunrise (Nouvelle-Zélande)

> J'ai rejoint le Rotary pour venir en aide aux plus vulnérables. J'y reste parce que j'y ai trouvé l'amitié et la camaraderie. Nze Anizor - Rotary club de Trans Amadi (Nigeria)

> Grâce au Rotary, et au travers de mon club, je peux m'impliquer en faveur de causes humanitaires qui comptent à mes yeux. Sayeed Chaudhury - Rotary club de Sonargaon Dhaka (Bangladesh)

Soutenir les Centres du Rotary pour la paix

Adapté du contenu publié dans le supplément Global Outlook paru dans le numéro d'août du magazine The Rotarian.

Par Arnold R. Grahl - Actualités du Rotary / 17-Aug-2015

Citation rotarienne

Les leaders doivent faire preuve de patience et de bienveillance quand ils émettent des jugements. Paul Harris, fondateur du Rotary

Responsable de la publication : Maurice RAISON, RC La Rochelle Aunis  /  Copyright � 2015. All Rights Reserved.