Le gouverneur 2017-2018 : Jean-Paul NOUHAUD

  • dernière mise à jour le 19 Oct 2017 à 14:36

L'Agenda

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
25
26
30
31

Nos réseaux sociaux

Le thème de l'année 2017-2018

Localiser les clubs du D1690 >>

End Of Polio

La Fondation

Subventions 3H : une nouvelle ère commence (7)

PH chapitre7Dans les années 60, la Fondation se prépare à amorcer un tournant déterminant qui sèmera les jalons du futur programme phare du Rotary, PolioPlus. Le Rotarien qui relate le mieux cette épopée est Clem Renouf, un ancien pilote de la Seconde Guerre mondiale vivant désormais une vie paisible de comptable dans la petite ville australienne de Nambour, dans le Queensland.

Après la guerre, il rejoint le club de sa ville, en devient président et, en 1965, accède au poste de gouverneur de son district. Il sera plus tard administrateur du Rotary, puis président en 1978/1979.

PH chapitre7Clem Renouf se prépare à assumer les fonctions de gouverneur. Au cours de son déplacement vers Lake Placid, dans l'État de New York, où se déroule son séminaire de formation, il s'arrête visiter des établissements médicaux à Vellore, en Inde, et aux États-Unis. Rappelons qu'à cette époque, le Rotary souhaite étendre sa portée avec ses nouveaux programmes, les subventions de contrepartie et les Échanges de groups d'étude.

Puis vient le temps de la formation au poste de président du Rotary. L'un de ses amis au conseil d'administration, Mike Pedrick, lui vante les mérites d'une action médicale en Amérique du Sud qui attire de nombreux médecins bénévoles. Pendant un Institute du Rotary à Pittsburgh, Clem Renouf assiste à l'exposé d'un Rotarien, le Dr Robert Hingson. Le fondateur et directeur médical de la Fondation Brother's Brother présente son « arme de paix », un pistolet capable d'injecter un sérum à une cadence exceptionnelle lors des campagnes de vaccination.

En février 1978, toutes ces expériences convergent dans l'esprit de Clem Renouf, qui, alors président élu du Rotary, participe à l'un des conseils d'administration les plus importants de l'histoire du Rotary. Le président Jack Davis, des Bermudes, a invité le Dr Hingson pour qu'il présente son pistolet injecteur révolutionnaire. Cet outil convient parfaitement aux vaccinations de masse réalisées à cette époque avec des seringues à usage unique. Le Dr Hingson expose le travail de sa fondation, fait une démonstration du pistolet injecteur, et lance l'idée d'un partenariat entre sa Fondation et le Rotary pour vacciner les enfants.

Le président Davis évoque alors l'organisation d'une campagne spéciale pour commémorer, deux ans plus tard, le 75e anniversaire du Rotary. Il demande au conseil de réfléchir à une action qui aurait un impact majeur et qui s'inscrirait dans la dynamique de l'Année de l'enfant, en 1979, suivie dans les années 80 de la Décade de l'enfant, une initiative des Nations Unies. Le Rotary devrait-il également annoncer une initiative de ce type à la convention de 1978 pour combattre les maladies infantiles ?

Clem Renouf rédige dans la soirée le projet de lancement d'un fonds pour le 75e anniversaire du Rotary. Prévu pour deux ans, son but est de financer des actions internationales trop importantes pour un seul club ou district.

Le lendemain, c'est un président enthousiaste qui fait voter ce programme par les administrateurs. Jack Davis promet de le présenter au monde rotarien lors de la convention à Tokyo.

Par David C. Forward / 1-Nov-2016

Citation rotarienne

Les leaders doivent faire preuve de patience et de bienveillance quand ils émettent des jugements. Paul Harris, fondateur du Rotary

Responsable de la publication : Maurice RAISON, RC La Rochelle Aunis  /  Copyright � 2015. All Rights Reserved.