Documentation

Polio Plus

En 1979, le Rotary se lance dans une campagne sur 5 ans de vaccination contre la polio de 6 millions d'enfants aux Philippines. Il s'agit alors de la première action dans le cadre du nouveau programme 3-H. Dans les quatre années suivantes, le Rotary s'engage en Haïti, Bolivie et Sierra Leone, ainsi qu'au Maroc et au Cambodge.
 
Au début des années quatre-vingt, l'idée de lancer un programme mondial de vaccination contre la polio en collaboration avec les agences de santé internationales, nationales et locales commence à voir le jour au Rotary. En 1985, avec l'aide du Dr Albert Sabin, inventeur du vaccin polio oral actif, le Rotary lance le programme PolioPlus. En octobre de la même année, le Rotary fait sensation en annonçant à l'occasion du 40ème anniversaire des Nations unies son intention de réunir 120 millions de dollars pour lutter contre la polio. En l'espace de trois ans, les Rotariens collectent 247 millions de dollars. Lorsque la polio sera enfin éradiquée, les contributions du Rotary à la campagne d'éradication de la polio approcheront les 600 millions USD en 2005.
 
En 1988, l'assemblée générale de l'OMS relève le défi de l'éradication de la polio. Depuis, les efforts du Rotary et de ses partenaires - OMS, UNICEF, CDC d'Atlanta, gouvernements - ont réduit de 99 % le nombre de cas de polio dans le monde. Les Rotariens sont aujourd'hui à la veille d'un succès historique : la célébration en 2005, année du centenaire de l'organisation, de l'éradication de la polio.
 
Le rôle du Rotary s'est modifié au cours des années. Le Rotary fut au début un catalyseur, en finançant l'achat du vaccin et grâce à l'implication personnelle des Rotariens, déterminante pour la distribution. La Fondation finança aussi les travaux à l'OMS d'un groupe d'experts, chargé de la mise en place de la campagne d'éradication. Plus récemment, les fonds PolioPlus ont financé les coûts associés à la livraison de vaccin, aux activités de surveillance (besoins des laboratoires compris) du virus et à la formation des personnels de santé et bénévoles.
 
En 1995, le Rotary confie à un groupe le soin de plaider la cause de l'éradication de la polio auprès des autorités et gouvernements. Le résultat de cette campagne : 1,5 milliard de dollars en subventions du secteur public. En 2000, le Rotary s'associait avec la Fondation des Nations unies dans le cadre d'une collecte de fonds dans le secteur privé (fondations, entreprises et particuliers). Les résultats de la campagne se chiffrèrent à 100 millions de dollars.
 
Le manque de fonds reste toutefois l'obstacle principal à l'éradication de la polio. En février 2002, le Rotary décide de relever ce défi en lançant une nouvelle campagne de collecte de fonds avec un objectif fixé à 80 millions de dollars. À la convention 2003 de Brisbane, le président Bhichai Rattakul annonçait que 88 millions de dollars avaient été collectés.
 
Des milliers de Rotariens du monde entier ont contribué à l'effort d'éradication de la polio, certains en allant vacciner à dos de chameau, par hélicoptère, en camion ou en moto, d'autres en informant les populations, etc. Au total, ce sont 10 millions de bénévoles qui ont été mobilisés.
 
La campagne globale d'éradication est un modèle de coopération des secteurs privé et public dans un but humanitaire.
 
Rotary Evanston statue- Les faits et chiffres relatifs à l’éradication de la poliomyélite
 
- Eradiquons la polio (brochure)
 
 
 
La statue qui rend hommage au programme de la Fondation Rotary de l'immunisation contre le virus Polio se trouve sur le trottoir de l'immeuble du Rotary International, Sherman Avenue, à Evanston - USA.