Le gouverneur 2017-2018 :   Jean-Paul NOUHAUD

  • dernière mise à jour le 01 Juil 2018 à 10:08

L'Agenda

Aucun évènement dans le calendrier
Août 2018
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Nos réseaux sociaux

Le thème de l'année 2017-2018

Localiser les clubs du D1690 >>

End Of Polio

2013-2014 Michel Queille

Lettre du Gouverneur, 08-2013

Chères amies rotariennes, chers amis rotariens, chers membres de la famille du Rotary,

Il est curieux de constater que le mois d’Aout, symbole sacré des vacances estivales dans notre beau pays et du ralentissement voir de l’arrêt de certaines activités, soit consacré par notre mouvement au domaine de « L’effectif ».

Bien entendu, sur ce sujet, l’inactivité professionnelle associée au soleil, à la serviette de plage ou à la chaise longue peut être un moment privilégié, propice à la réflexion individuelle et au questionnement. Le rotarien peut donc en profiter pour s’interroger sur son apport en termes d'effectif. A t’il parrainé de nouveaux membres et si oui font ‘ils toujours partie du club ? A t’il fait tout ce qu’il fallait pour faciliter leur intégration ?

S’il n’a jamais proposé de noms, pourquoi ? N’y a-t-il, pas dans son entourage, des candidats potentiels partageant les mêmes valeurs ? Comment les contacter ?

Cette introspection estivale, j’en ai rêvé, justifierait le choix d’Août  comme mois de l’effectif, mais nous savons tous que la réflexion en ce domaine n’est pas suffisante et qu’elle doit se traduire collectivement, dans les clubs par une stratégie et des actions.

Se préoccuper de l’effectif doit être une constante qui engage tous les membres des clubs.

Il n’existe pas de recette unique pour développer l’effectif. Il faut comprendre les besoins, les spécificités, les tendances régionales et locales pour y parvenir.

Je suis cependant convaincu qu’un des plus surs moyens de doper nos recrutements passe par la promotion de la diversité de l’effectif en terme d'âge, de sexe et de profession :

-La moyenne d’âge de nos clubs augmente inexorablement. Nous devons, pour assurer le dynamisme et la pérennité de notre mouvement, intéresser et recruter de jeunes professionnels. Cela passera parfois, pour les clubs, par la remise en cause d’un type de fonctionnement, d’habitudes, de méthodes de communications. Cela en vaut la peine ! Nous y reviendrons en Septembre, mois des jeunes générations.

-Le pourcentage de femmes dans nos clubs reste insuffisant et sans rapport avec leur place dans la société du 21éme siècle et dans le tissu économique de notre région. Il y a là un réservoir important que les clubs se doivent de prospecter. À titre d’exemple, si notre district atteignait les 17% de Rotariennes (Pourcentage mondial), nous aurions 200 membres en plus !!! Notre marge de progression est donc énorme ! Chaque année nous avançons, mais le rythme est lent, et surtout, une vingtaine de clubs dans le District se prive toujours de l’implication et du dynamisme de femmes responsables qui ont fait leurs preuves dans leurs professions et dans diverses associations. 

-Nous sommes une organisation de professionnels et souhaitons recruter les meilleurs, ceux qui conjuguent excellence, valeurs et éthique. Souvent, cela se traduit dans les clubs par une surreprésentation de certaines professions à forte dominante intellectuelle et à la quasi absence de celles reposant sur un savoir-faire et un savoir-être issus de l’apprentissage et de l’enseignement professionnel. Artisans, commerçants sont sous représentés. Dans notre société en mouvement de nouvelles professions voient le jour, les métiers évoluent, les hommes qui les exercent aussi. L’informatique entraine une décentralisation des taches d’où des responsabilités accrues. Nous devons tenir compte de ces évolutions lorsque nous réfléchissons à des candidatures pour enrichir nos clubs.

Si le recrutement est indispensable pour la dynamisation de l’effectif, il est cependant nécessaire de rappeler que la fidélisation des membres doit être l’autre priorité. Elle concerne surtout les nouveaux rotariens qui doivent être immédiatement intégrés dans l’action et accompagnés mais aussi les anciens ressentant parfois la lassitude.

Vous savez que le nombre de Rotariens dans le monde stagne depuis 10 ans à 1 200 000 malgré l’arrivée de 200 000 femmes et la création de nombreux clubs en Asie, en Amérique du Sud et dans de nouveaux pays qui s’ouvrent au Rotary. En Europe et aux États Unis, les effectifs régressent.

L’évolution des effectifs est une des préoccupations majeures de notre président International Ron D Burton.

Des plans ont été définis par Zone.

Pour la Zone 11, sous la responsabilité de Jacques Di Constenzo, une augmentation en solde net des effectifs de 3% par an sur 3 ans a été entérinée. POUR NOUS, SOIT 73 CLUBS, CELA SE TRADUIT PAR UNE PROGRESSION DE 70 MEMBRES EN 2013/2014 !

Ensemble nous allons relever ce challenge qualitativement et quantitativement.

Pour cela je compte sur votre prise de conscience, votre volonté et votre dynamisme comme vous pouvez compter sur mon appui et celui de la commission effectifs-expansion présidée par EMMANUEL RABATÉ.

Il n’y a pas de temps à perdre.

En toute amitié,

Michel Queille
Gouverneur 2013-2014
 

Responsable de la publication : Maurice RAISON, RC La Rochelle Aunis  /  Copyright � 2015. All Rights Reserved.